Kai Schäfer

Kai Schafer pour galerie delphine courtay
Kai Schäfer vit et travaille à Düsseldorf. Depuis 2011, il se consacre intensivement à son premier grand projet de photographie d’art « Worldrecords ». 
 
Dans sa série, Kai Schäfer tire du Rolling Stone Magazine « Les 500 plus grands albums de tous les temps ».  Il photographie les pressages vinyles originaux des albums emblématiques de l’histoire de la musique, sur les platines où ils auraient d’abord été joués.  comprenant aujourd’hui plus de 100 photos, il photographie les grands albums de l’histoire de la musique – y compris, entre autres The Clash, Pink Floyd et Kraftwerk – en grand format surdimensionné sur les lecteurs de disque, dont certains sont devenus même une légende. Le résultat est un hommage à des paysages sonores analogiques inoubliables ; un hommage au type de support sonore sûrement le plus sensible. « En plus de la photographie professionnelle, j’ai une autre passion, la musique », révèle -t-il.
Pour tous ceux qui aiment toujours cette chanson en particulier, « ce sera tout comme moi, un album spécial qui rappelle un moment très intime. L’album est aussi une machine à remonter le temps pour celui qui écoute sa musique car elle permet de se rappeler des bribes de son histoire personnelle, de libérer ses pensées et sentiments. C’est un peu comme la bande-son de votre vie », déclare-t-il.
Pour cette série, il a développé sa propre lumière, pour brouiller les frontières entre la photographie et la peinture, ce qui rend les images encore plus uniques. Son expression est idéale en grand format. Chaque rainure, chaque étiquette, chaque composant du bras de lecture est surdimensionné et semble à portée de main, le son devient presque audible. La lumière spéciale que le photographe a développé contribue à rendre ces effets réels.
 
« Worldrecords » est un catalogue méthodique d’une époque où l’expérience de l’écoute était plus physique et tactile ; mais cette série est aussi contemporaine, avec la résurgence des fichiers audio, en mettant sur un piédestal les pressages vinyles comme des objets d’art. Kai Schäfer rend hommage à ces sons analogiques inoubliables et aux expériences sonores mettant en lumière chaque groove, label et tonalité, de sorte que ces images deviennent tangibles – subtilement audible dans leur nostalgie.
 
Principales références
2018 – Luxembourg Art, stand Delphine Courtay – DES ARTISTES…
2018 – Heni Gallery, London + catalog of the exhibition
2017 – Other realities – Musée Paso – DES ARTISTES…
2017 – Mythos Tour de France, Museum NRW Forum, Düsseldorf
2016 – Solo Show Galerie Artphotoby, Paris
2016 – Pop Up Fair, Düsseldorf
2015 – Vente chez Artprécium, Paris (Artphotoby)
2015 – Fotofever Art Fair Artphotoby, Paris 1er
2014 – Fotofever Art Fair, Artphotoby, Paris 1er
2013 – Pavillon Joséphine, DES ARTISTES…, Strasbourg
2013 – Pulse Miami, Miami
2013 – Parallax Artfair, London
2013- Contemporary Texas, Houston
2013- Art Show, Düsseldorf
2013 – Artfair Berliner Liste, Berlin
2013 – Solo exhibition Kopeikin Gallery, Los Angeles
2013 – Google’s art walk & auctions, Los Angeles
2013 – Artfair AIPAD, New York
2012 – Solo show at Rock am Ring, Die Toten Hosen and Metallica signing « worldrecord »
2012 – Christie’s auction for Germany «heartbreaker»
2011 – Christie’s auction for Germany «heartbreaker» (Aids Düsseldorf)
 
PERMANENT : 
– Kopeikin Gallery Los Angeles 
– Falkenberg Gallery Hamburg
– Zimmerman und Heilmann Gallery Düsseldorf
– delphine courtay, Strasbourg,
– Artphotoby, Paris

Dans la continuité du travail de placement effectué depuis 2014 pour l’artiste à travers l’agence artistique et suite à notre succès à la 4ème édition de Luxembourg Art Week 2018, la galerie est heureuse de représenter Kai Schäfer.