« Ad nauseam, ad tenebrae », Laurent Impeduglia